Accueilhtml portailPenSpinning AcademyFAQMembresS'enregistrerConnexionGalerie


 

 Quand Proust rencontre Mme Bovary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Lanfear
Pen Spinner
avatar

Féminin Messages : 2504
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 15:53

Parce que bon, l'autre sujet, c'est un peu un sujet à flood, je vous propose de venir parler ici de littérature : de ce que vous avez lu, aimeriez lire, etc.


Et puis, spéciale dédicace à Houssa, Captaine Houhou, Reine du carmin, et des puissances infernales <3
Revenir en haut Aller en bas
daimo
Editeur officiel
avatar

Masculin Messages : 1910
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 20
Localisation : n

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 15:57

J'ai lu L'alchimiste de Paulo Coelho y'a pas si longtemps, j'ai adoré (même si c'est un peu lourd par moment).

J'en ferai un résumé dans une quarantaine de minutes :3

_________________
Inscription Lundi 4 octobre 2010
Force de la nature o/


@Tchus a écrit:
T'AS UNE RAISON AUTRE QUE #DAIMO ???

@Patchwork a écrit:
Daimo, je t'aime.

@Chozo Tull a écrit:
Daimo c'est un éditeur avec la première semaine gratuite sans engagements, et après il y a beaucoup de petits caractères.
Revenir en haut Aller en bas
Chozo Tull
Flaque d'eau
avatar

Messages : 2568
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 16:01

Elle se réinscrira quand ?

J'ai acheté l'autobiographie de Peter Brook, l'un des metteurs en scène les plus doués du siècle passé, j'ai hâte de la commencer Very Happy

_________________
le temps
Revenir en haut Aller en bas
Lanfear
Pen Spinner
avatar

Féminin Messages : 2504
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 16:03

Elle est réinscrite, mécréant =3
Revenir en haut Aller en bas
Houssa
Reine Rouge des terribles puissances infernales aka Salamèche
avatar

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 16:03

Spoiler:
 



J'ai lu une partie des romans policiers de Fred Vargas et j'ai aimé les lire et je les recommande grandement.

(sachant que j'ai d'autres bouquins à lire sur ma longue liste les référençant, je n'ai lu que les romans autour du commissaire Adamsberg, ça compte quand même?)

Edit: @Chozo Tull: I'm BACH!
Revenir en haut Aller en bas
Patchwork
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 1362
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 22
Localisation : Dans la lune

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 16:06

Je viens de commencer La ferme africaine, de Karen Blixen. C'est la première fois que des descriptions m'émerveillent autant.

@Houssa: Personnellement, je préfère ceux autour d'Adamsberg que ceux autour de Kehlweiler. Mais je les lis plus pour ses personnages que pour l'intrigue en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Houssa
Reine Rouge des terribles puissances infernales aka Salamèche
avatar

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 17:13

@Patchwork: oui, c'est pour la même raison que je n'ai lu (pour l'instant) que les livres autour d'Adamsberg, et puis ça donne une continuité sur l'ensemble de ces bouquins ^^
J'ai hâte de pouvoir lire les autres quand même Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 17:15

Donc ici c'est seulement pour la grande littérature ?
Revenir en haut Aller en bas
Chozo Tull
Flaque d'eau
avatar

Messages : 2568
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 17:34

Non ils parlent de romans policiers :3

_________________
le temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 17:59

M'okay. Bon je me ramène avec ma littérature à moi alors :
David Gemmel :
Cycle Drénai
Le lion de Macédoine

Elizabeth haydon :
La symphonie des siècles

Robin hobb :
L'assassin royal
(les autres ne me tentent pas du tout)

Raymon E Feist :
J'ai commencé il y a quelques jours de cycle de Kondor, c'est très très bon.

Terry Goodkind :
L'épée de vérité
Il écrit super bien, mais bon, on sent le mec qui veut se faire du fric (coucou je ralonge ma saga + je ne passe pas mes bouquins en poche)

Et tant d'autres.

Si tout ça parle à quelqu'un, qu'il me fasse signe.
Revenir en haut Aller en bas
Chozo Tull
Flaque d'eau
avatar

Messages : 2568
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 18:03

Je trouve vraiment que le style de Terry Goodkind est à chier perso :X :X :X :VT: :X

_________________
le temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 18:08

Ah, pas moi ...
Le premier je l'ai trouvé pas mauvais du tout, entrainant, toussa.
Revenir en haut Aller en bas
Houssa
Reine Rouge des terribles puissances infernales aka Salamèche
avatar

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 18:25

Ça me rappelle que je n'ai pas avancé dans la Roue du Temps (de Robert Jordan). Mais vivement recommandé! (cassdédi à Niksouille)

So many books to read... Q_Q
Revenir en haut Aller en bas
Lanfear
Pen Spinner
avatar

Féminin Messages : 2504
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 19:14

QUOI?!
Cassdédi à Niksouille pour La Roue du Temps? Aaargh. Fatal death.

*part pleurer dans un coin*






Sinon, Feist, je suis très partagée. Autant, je me souviens, quand j'ai lu Krondor, j'ai adoré (j'ai un très beau poster de Pug, d'ailleurs). Mais Faërie... Oh mon Dieu... C'est le livre le plus NAZE que j'ai lu de ma vie. Mais vraiment. Atroce. J'en ai pleuré des larmes de sang. Même Le Rouge et le Noir m'a plus intéressé (ok, c'est le deuxième livre que j'aime le moins). Donc je ne sais pas si c'est le fait d'avoir lu Krondor avant la prépa et Faërie après ou si c'est juste que Faërie est désespérant nul à en mourir.
Je vous ferai un petit compilé de mes préférés après (DONT LA ROUE DU TEMPS, HEIN HOUSSA. ROUE DU TEMPS DONT VIENT MON PSEUDO TELLEMENT JE L'AI LU AVANT DEEDEE)
Revenir en haut Aller en bas
Gaduk
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 12
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 22
Localisation : Astral futur

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 20:14

Dernièrement, j'ai eu un p'tit coup de coeur sur le Chant du Troll de Bottero.
Super simpliste, mais l'univers est, je trouve, superbe Smile

_________________
Amis pastafariens,

Râmen.
Revenir en haut Aller en bas
Wiru
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 107
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 20:34

En ce moment je lis "À l'ombre des jeunes filles en fleurs", aka le deuxième tome de "À la recherche du temps perdu", de Proust. Et j'aime beaucoup, mais c'est long.

Sinon je suis plutôt branché littérature classique japonaise, mais je ne suis pas sûr que ça parle à grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Houssa
Reine Rouge des terribles puissances infernales aka Salamèche
avatar

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 20:36

Je tiens juste à préciser pour ma défense, (bon de mémoire certes, ça part déjà mal) que c'est Deedee qui m'a conseillé ce bouquin. C'est pour ça que je lui donne cette dédicasse.

Mais maintenant tu me fais douter à fond. Parce que ce qui est sûr c'est que c'est lui qui m'a conseillé L'Assassin Royal (de Hobb) puis L'empire Ultime de Sanderson. ET... ET... wtf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 21:03

L'assassin royal c'est très bien. Même si la fin c'est un peu final flash.
Revenir en haut Aller en bas
Chozo Tull
Flaque d'eau
avatar

Messages : 2568
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 21:07

L'assassin royal <3 <3 <3

En litté japonaise, j'ai lu La Pierre et le sabre et La Parfaite lumière :3

_________________
le temps
Revenir en haut Aller en bas
Houssa
Reine Rouge des terribles puissances infernales aka Salamèche
avatar

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2012
Localisation : Val d'Oise

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 21:10

@Chozo Tull a écrit:
En litté japonaise, j'ai lu La Pierre et le sabre et La Parfaite lumière :3

Sinon best-seller de cette année, 1Q84 de Haruki Murakami, c'est ma lecture du moment, je n'en suis qu'au tout début donc difficile d'en juger ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 21:11

Mais bordle, pourquoi personne ne connais le symphonie des siècles ? :'(
Revenir en haut Aller en bas
Lefox
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 92
Date d'inscription : 18/10/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 21:26

Des fans de Marc-Édouard Nabe par ici les bitches?

_________________
MaKiZaR a écrit:
Pétez un coup les gars. C'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Wiru
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 107
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 21 Oct 2012 - 22:51

@Houssa a écrit:
@Chozo Tull a écrit:
En litté japonaise, j'ai lu La Pierre et le sabre et La Parfaite lumière :3

Sinon best-seller de cette année, 1Q84 de Haruki Murakami, c'est ma lecture du moment, je n'en suis qu'au tout début donc difficile d'en juger ^^

J'ai lu le premier tome en français, et j'ai adoré ! Une correspondante me l'a envoyé en V.O et j'en traduis des passages pour m'entraîner.
Le second tome attends sur mon étagère.
Par contre j'aime pas du tout la traductrice =/
Revenir en haut Aller en bas
Wed
Pen Spinner
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 19
Localisation : Sur le plaine du Grutli Ou a la Kafeteria

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Lun 22 Oct 2012 - 10:17

Je suis entrain de lire : vipère au poing de hervé bazin

_________________
FPSB !

Ma chaîne YT: http://www.youtube.com/channel/UC7Gp313xDuX7z7m_brXJCtQ
Spinnerpeem,littleboy,Bonkura,s777 fan


TW sonic 2x bust= Done  cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Dissociation
Pen Spinner


Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Sam 3 Nov 2012 - 20:09

En ce moment, bien que j'alterne principalement entre Cioran et Poe, je ne peux m'empêcher de parcourir avidement cet ouvrage fondateur qu'est là Psychopathia Sexualis, du grand Richard von Krafft-Ebing.

Bien que ces doctrines psychiatriques soient pour la plupart complètement obsolètes de nos jours, il est fort intéressant d'y voir là les fondements de la psychiatrie moderne.

Un petit passage en cadeau :



"Le libido sexualis[15] peut être aussi éveillé par l’excitation des nerfs du siège (flagellation). Ce fait est très important pour la compréhension de certains phénomènes physiologiques[16].

Il arrive quelquefois que, par une correction appliquée sur le derrière, on éveille chez des garçons les premiers mouvements de l’instinct sexuel et on les pousse par là à la masturbation. C’est un fait que les éducateurs de la jeunesse devraient bien retenir.

En présence des dangers que ce genre de punition peut offrir aux élèves, il serait désirable que les parents, les maîtres d’école et les précepteurs n’y eussent jamais recours.

La flagellation passive peut éveiller la sensualité, ainsi que le prouve l’histoire de la secte des flagellants, très répandue aux XIIIe, XIVe et XVe siècles, et dont les adeptes se flagellaient eux-mêmes, soit pour faire pénitence, soit pour mortifier la chair dans le sens du principe de chasteté prêché par l’Église, c’est-à-dire l’émancipation du joug de la volupté.

À son début, cette secte fut favorisée par l’Église. Mais, comme la flagellation agissait comme un stimulant de la sensualité et que ce fait se manifestait par des incidents très fâcheux, l’Église se vit dans la nécessité d’agir contre les flagellants. Les faits suivants, tirés de la vie de deux héroïnes de la flagellation, Maria-Magdalena de Pazzi et Élisabeth de Genton[17] , sont une preuve caractéristique de la stimulation sexuelle produite par la flagellation.

Maria-Magdalena, fille de parents d’une haute position sociale, était religieuse de l’ordre des Carmes, à Florence, en 1580. Les flagellations, et plus encore les conséquences de ce genre de pénitence, lui ont valu une grande célébrité et une place dans l’histoire. Son plus grand bonheur était quand la prieure lui faisait mettre les mains derrière le dos et la faisait fouetter sur les reins mis à nu, en présence de toutes les sœurs du couvent.

Mais les flagellations qu’elle s’était fait donner dès sa première jeunesse avaient complètement détraqué son système nerveux ; il n’y avait pas une héroïne de la flagellation qui eût tant d’hallucinations qu’elle. Pendant ces hallucinations, elle délirait toujours d’amour. La chaleur intérieure semblait vouloir la consumer, et elle s’écriait souvent: « Assez ! n’attise pas davantage cette flamme qui me dévore. Ce n’est pas ce genre de mort que je désire ; il y aurait trop de plaisir et trop de charmes. » Et ainsi de suite. Mais l’esprit de l’Impur lui suggérait les images les plus voluptueuses, de sorte qu’elle était souvent sur le point de perdre sa chasteté.

Il en était presque de même avec Élisabeth de Genton. La flagellation la mettait dans un état de bacchante en délire. Elle était prise d’une sorte de rage quand, excitée par une flagellation extraordinaire, elle se croyait mariée avec son « idéal ». Cet état lui procurait un bonheur si intense qu’elle s’écriait souvent: « O amour! O amour infini! O amour! O créatures, criez donc toutes avec moi : Amour ! amour ! »"



PS : je n'avais pa fréquenté la FPSB depuis presque 2 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Yaemgo
Pen Spinner
avatar

Masculin Messages : 2577
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 23
Localisation : LiiL

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Sam 3 Nov 2012 - 20:19

@Dissociation a écrit:
En ce moment, bien que j'alterne principalement entre Cioran et Poe, je ne peux m'empêcher de parcourir avidement cet ouvrage fondateur qu'est là Psychopathia Sexualis, du grand Richard von Krafft-Ebing.

Bien que ces doctrines psychiatriques soient pour la plupart complètement obsolètes de nos jours, il est fort intéressant d'y voir là les fondements de la psychiatrie moderne.

Un petit passage en cadeau :



"Le libido sexualis[15] peut être aussi éveillé par l’excitation des nerfs du siège (flagellation). Ce fait est très important pour la compréhension de certains phénomènes physiologiques[16].

Il arrive quelquefois que, par une correction appliquée sur le derrière, on éveille chez des garçons les premiers mouvements de l’instinct sexuel et on les pousse par là à la masturbation. C’est un fait que les éducateurs de la jeunesse devraient bien retenir.

En présence des dangers que ce genre de punition peut offrir aux élèves, il serait désirable que les parents, les maîtres d’école et les précepteurs n’y eussent jamais recours.

La flagellation passive peut éveiller la sensualité, ainsi que le prouve l’histoire de la secte des flagellants, très répandue aux XIIIe, XIVe et XVe siècles, et dont les adeptes se flagellaient eux-mêmes, soit pour faire pénitence, soit pour mortifier la chair dans le sens du principe de chasteté prêché par l’Église, c’est-à-dire l’émancipation du joug de la volupté.

À son début, cette secte fut favorisée par l’Église. Mais, comme la flagellation agissait comme un stimulant de la sensualité et que ce fait se manifestait par des incidents très fâcheux, l’Église se vit dans la nécessité d’agir contre les flagellants. Les faits suivants, tirés de la vie de deux héroïnes de la flagellation, Maria-Magdalena de Pazzi et Élisabeth de Genton[17] , sont une preuve caractéristique de la stimulation sexuelle produite par la flagellation.

Maria-Magdalena, fille de parents d’une haute position sociale, était religieuse de l’ordre des Carmes, à Florence, en 1580. Les flagellations, et plus encore les conséquences de ce genre de pénitence, lui ont valu une grande célébrité et une place dans l’histoire. Son plus grand bonheur était quand la prieure lui faisait mettre les mains derrière le dos et la faisait fouetter sur les reins mis à nu, en présence de toutes les sœurs du couvent.

Mais les flagellations qu’elle s’était fait donner dès sa première jeunesse avaient complètement détraqué son système nerveux ; il n’y avait pas une héroïne de la flagellation qui eût tant d’hallucinations qu’elle. Pendant ces hallucinations, elle délirait toujours d’amour. La chaleur intérieure semblait vouloir la consumer, et elle s’écriait souvent: « Assez ! n’attise pas davantage cette flamme qui me dévore. Ce n’est pas ce genre de mort que je désire ; il y aurait trop de plaisir et trop de charmes. » Et ainsi de suite. Mais l’esprit de l’Impur lui suggérait les images les plus voluptueuses, de sorte qu’elle était souvent sur le point de perdre sa chasteté.

Il en était presque de même avec Élisabeth de Genton. La flagellation la mettait dans un état de bacchante en délire. Elle était prise d’une sorte de rage quand, excitée par une flagellation extraordinaire, elle se croyait mariée avec son « idéal ». Cet état lui procurait un bonheur si intense qu’elle s’écriait souvent: « O amour! O amour infini! O amour! O créatures, criez donc toutes avec moi : Amour ! amour ! »"



PS : je n'avais pa fréquenté la FPSB depuis presque 2 ans.

En ce moment je lis Oui-Oui à la plage, c'est un peu le même style mais le scénario est moins développé.

_________________
(y)
Revenir en haut Aller en bas
Tchus
Voyageur du turflux
avatar

Masculin Messages : 2431
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 23
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Sam 3 Nov 2012 - 21:27

Citation :
Il arrive quelquefois que, par une correction appliquée sur le derrière, on éveille chez des garçons les premiers mouvements de l’instinct sexuel et on les pousse par là à la masturbation. C’est un fait que les éducateurs de la jeunesse devraient bien retenir.

Evil or Very Mad J'ai peur d'avoir bien compris ce passage...

_________________
Pouvoir du vert clair


Revenir en haut Aller en bas
Taeko
Paveur
avatar

Masculin Messages : 4023
Date d'inscription : 29/09/2012
Age : 22
Localisation : Lilillieleille

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Dim 4 Nov 2012 - 1:13

@Lanfear a écrit:
Sinon, Feist, je suis très partagée. Autant, je me souviens, quand j'ai lu Krondor, j'ai adoré (j'ai un très beau poster de Pug, d'ailleurs).
Pour ce qui est des Krondor, personnellement j'ai trouvé que ça puait le réchauffé. Ok c'est entrainant, mais c'est surtout un bouquin qui marche et qui se vend mais qui finalement n'apporte aucune nouveauté...

Pour ce qui est de mes lectures, j'ai un gros problème depuis quelques mois, voir un an : je n'arrive plus à lire. Je suis incapable de finir un bouquin, moi qui les dévorait avant comme pas permis ... C'est vraiment étrange. Et pourtant ce que je lis me passionne, mais je n'arrive plus à rester attentif, je dois me forcer pour lire... Je n'ai donc pas vraiment de lecture en ce moment :/

Par contre j'ai découvert les livres audios, et je dois avouer que ça me botte pas mal, moi qui étais plutôt réticent avant. Mais pareil, il faut que je me force pour écouter des livres, je n'arrive plus à en tirer de plaisir ou de détente. (Pour info, c'était du Zola, du Nietzsche et du Maupassant, peut-être pas ce qu'il y a de plus captivant m'enfin, ça reste assez lisible ou audible normalement ...)

_________________
/!/ 8th year solo /!/ 



                 




Revenir en haut Aller en bas
Chozo Tull
Flaque d'eau
avatar

Messages : 2568
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Ven 9 Nov 2012 - 20:10

Un ami vient de m'acheter et de me faire dédicacer un livre par Alain Damasio dans une conv' à Nantes il y a une heure et il m'a smsé pour me prévenir.

Ragez tous devant ma vie parfaite.

_________________
le temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary
Ven 9 Nov 2012 - 20:13

Je connais pas Alain Damasio. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Proust rencontre Mme Bovary

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Proust rencontre Mme Bovary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un article de Proust au sujet de Flaubert
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?
» La télé depuis quand ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Penspinning Board :: Autre :: Trivia-